OMERS RÉDUIT LE DÉFICIT DE FINANCEMENT, AMÉLIORE LA CAPITALISATION ACTUELLE ET CONSOLIDE SON BILAN, PENDANT CETTE ANNÉE DE TRANSITION VERS UNE NOUVELLE STRATÉGIE DE MARCHÉS PUBLICS

February 24, 2014

Près de 4 milliards $ en revenu de placement gagnés en 2013

Toronto (24 février 2014) — Le régime de retraite principal d’OMERS a clos l’année 2013 sur une baisse de 1,3 milliard $ de son passif non capitalisé, soit une amélioration de son ratio de capitalisation de 3 %, pour passer à 88 %, 4 milliards $ en revenus de placement totaux, ainsi qu’un bilan plus serré et davantage de liquidités pour garantir ses obligations à long terme de verser des prestations de retraite déterminées aux 440 000 participants de son régime.

Dans le but de remplir ses obligations et de garantir sa promesse de retraite, OMERS a mis en œuvre des stratégies de placement prudentes et éprouvées dans les marchés publics et privés pour cibler des rendements positifs absolus.

Le revenu de placement total de 4 milliards $ reflète un rendement brut de 6,5 %, par rapport à un objectif minimum de rendement brut de 7 % pour apparier l’actif au passif à long terme. Les rendements supérieurs à 20 % des actions des marchés publics ont été compensés par une réduction importante de l’évaluation de la valeur de marché des avoirs du fonds dans les obligations indexées sur l’inflation et les produits de base, ce qui a généré un rendement brut des marchés publics de 0,5 %. Les placements sur les marchés privés ont continué d’afficher de solides résultats avec un rendement brut de 15,5 %.

Le rendement total du fonds a été de 34,4 milliards $ absolus en revenus cumulés sur dix ans, soit un rendement brut annualisé de 7,6 %, et 21,7 milliards $ sur cinq ans pour un rendement brut annualisé de 8,4 % depuis la crise mondiale du crédit en 2008 et l’effondrement boursier. Les deux rendements se situent donc bien au-dessus de l’hypothèse actuarielle des rendements de placements.

Les placements sur les marchés publics, d’une valeur de 37,7 milliards $, ou 57 % du total du fonds, ont généré 200 millions $ alors qu’OMERS Capital Markets a achevé la transition vers un portefeuille de risque équilibré diversifié conçu pour générer des rendements plus constants que la stratégie traditionnelle du régime de retraite d’investir 60 % en actions et 40 % en obligations. Le revenu brut annualisé sur cinq ans de 5,8 % a produit un rendement cumulé de placement de 9,2 milliards $.

« Le portefeuille de titres de marchés publics mis en place en 2013 est la dernière pièce de notre stratégie de placement pour obtenir des rendements plus prévisibles et plus stables à long terme », a expliqué Michael Nobrega, président-directeur général d’OMERS Administration Corporation. « Nous avons maintenant une stratégie à long terme qui équilibre les risques du portefeuille en fonction des moteurs de rendements du marché des capitaux, à savoir la croissance et l’inflation. »

La structure dispose d’un portefeuille qui fait le suivi du rendement du marché dans un large éventail de catégories et de zones géographiques d’actifs mondiaux, qui équilibre le risque en fonction des résultats de croissance et d’inflation, qui utilise des niveaux prudents de levier économique, et qui doit atteindre un rendement de 6,5 % à moyen et à long terme.

Communément connue comme un portefeuille bêta, cette approche ne prédit pas l’orientation des marchés publics.

Notre recherche fondée sur des données probantes démontre, sur des périodes de dix ans mobiles depuis 1970, qu’un portefeuille de risque équilibré a dépassé le rendement d’un portefeuille de type 60/40 plus de 75 % du temps. Cependant, au cours d’une année quelconque, le rendement du portefeuille de risque équilibré peut être inférieur à celui du portefeuille de type 60/40 environ 41 % du temps. En 2013, le portefeuille bêta total a perdu 407 millions $ en raison d’une flambée soudaine et inattendue des taux d’intérêt au deuxième trimestre. Dans le cadre de la gestion prudente des risques de toute stratégie bêta, des couvertures de portefeuilles ont été utilisées en 2013 qui ont généré 120 millions $ en revenus de placement.

« Il est difficile de choisir le moment idéal pour entreprendre une telle restructuration majeure du portefeuille, mais le calendrier de mise en œuvre n’est pas critique pour obtenir des rendements à long terme du portefeuille bêta. Un portefeuille bêta équilibré est conçu pour surpasser tout portefeuille moins diversifié au fil du temps, mais les chocs du marché (comme la flambée soudaine des taux d’intérêt en 2013) entraîneront des rendements inférieurs jusqu’à ce que les marchés reviennent aux éléments fondamentaux économiques sous-jacents qui déterminent le rendement des placements », a déclaré M. Nobrega.

La nouvelle stratégie des marchés publics comprend un portefeuille à rendement absolu en dollars conçu pour générer des rentrées de fonds, appelé alpha. Des équipes de placement distinctes utilisent leur recherche exclusive et leur compétence pour exploiter les occasions du marché en prenant des positions longues et courtes sur des actions, des obligations, des produits de crédit spécialisés, des devises, des matières premières et des tendances macroéconomiques à l’échelle mondiale. Le portefeuille alpha a généré 487 millions $ en rentrées de fonds dans le régime de retraite. La création de portefeuilles alpha supplémentaires est une priorité en 2014.

« Nous avons la forte conviction que cette stratégie de marchés publics est bonne pour un investisseur de fonds de pension prudent qui s’engage à payer des prestations de retraite aux participants qui cotisent au régime au cours des six à sept prochaines décennies », a ajouté M. Nobrega.

L’actif net du régime de retraite est également diversifié en raison de la transition réussie dans les placements sur les marchés privés qui ont continué à offrir des rendements solides et cohérents en dollars absolus. D’une valeur de 28 milliards $, ou 43 % du total du fonds, les placements sur les marchés privés ont généré 3,8 milliards $ de dollars en 2013. Le rendement annuel brut des marchés privés sur cinq ans de 11,3 % a généré des revenus de placements cumulés en dollars absolus de 12,5 milliards $.

Quatre équipes de placements gèrent le marché des actifs privés pour réaliser de solides rendements bruts. Borealis Infrastructure, avec 9,3 milliards $ de dollars en actifs de placement nets, a généré 1,1 milliard $ (12,4 %); Oxford Properties, avec 9,1 milliards $, a généré 1,2 milliard $ (14,3 %); OMERS Private Equity, avec 7,1 milliards $, a généré 1,4 milliard $ (23,6 %); et OMERS Strategic Investments, avec 2,5 milliards $, a généré 181 millions $ (9,1 %).

OMERS a bâti un bilan, avec une cote de crédit « AAA », pour résister aux graves chocs du marché, préserver ses liquidités et générer davantage de flux de trésorerie. L’actif net est passé de 60,8 milliards $ en 2012 à 65,1 milliards $ en 2013. OMERS a recueilli 3,5 milliards $ de dollars en cotisations des employeurs et des participants au régime et versé 2,9 milliards $ en prestations à une population de retraités qui a augmenté de 5 370 à 130 000. Avec des prestations de retraite constituées de 73 milliards $ de dollars, le déficit de financement a été 3 réduit de 1,3 milliard $ pour atteindre 8,6 milliards $ en raison de la hausse des valeurs actuarielles des actifs, des taux de cotisation plus élevés et de la réduction de l’inflation.

À propos d’OMERS

En 2013, OMERS célèbre 50 ans de gestion de régimes de pension stables et sûrs à prestations déterminées pour les travailleurs de l’Ontario et est aujourd’hui l’un des plus grands fonds de pension du Canada avec 65,1 milliards $ en actifs nets. OMERS fournit l’administration de première classe de fonds de pension et offre des produits et des services innovants à 440 000 participants. Les participants d’OMERS et leurs employeurs cotisent au régime en montants égaux. Près d’un employé sur 20 travaillant dans la province de l’Ontario est un participant d’OMERS. Grâce à la marque d’OMERS Worldwide, notre équipe de professionnels en placement utilise une stratégie de placement à gestion active directe pour investir dans des actifs sur les marchés publics et privés, incluant les actions cotées en bourse, les titres à revenu fixe, les infrastructures, le capital-actions privé et l’immobilier. Pour plus d’informations, veuillez visiter www.omers.com ou www.omersworldwide.com

Rendements d’OMERS pour 2013

Feuillet de renseignements sur le régime de retraite d’OMERS

 
Taux de rendement sur 1 an Taux de rendement sur 5 ans Taux de rendement sur 10 ans
6,5% 8,4% 7,6%


Rendement des placements du régime de retraite principal d’OMERS par entité de placement pour 2013 et 2012 Rendements bruts – Exercice terminé le 31 décembre
 
  Taux de rendement de 2013 Taux de rendement de 2012
OMERS Capital Markets 0,5 % 7,5 %
OMERS Private Equity 23,6 % 19,2 %
Borealis Infrastructure 12,4 % 12,7 %
Oxford Properties 14,3 % 16.9%
OMERS Strategic Investments 9,1 % -10,1 %
Total du régime 6,5 % 10,0 %